Header Social Gones
Marc-Vivien Foé, Lion indomptable à jamais
04MAY
  • Publié le 04/05/2019 à 13:10 par Zakarie

Marc-Vivien Foé, Lion indomptable à jamais

« La valeur d'un homme ne se mesure pas à son argent, son statut ou ses possessions. La valeur d'un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage, son indépendance et sa maturité. » Mark W.B. Brinton.

Que dire de plus sur notre ami Marc-Vivien Foé ? Ce proverbe correspond parfaitement à l'image qu'il renvoyait, à l'époque du bling-bling et du m'as-tu-vu. Né à Yaoundé, au Cameroun, le 1er mai 1975, le jeune Marc-Vivien se révèle sous les couleurs du Canon Yaoundé. Après la Coupe du monde 1994 organisée aux États-Unis (et remportée par le Brésil), la France fait les yeux doux au colosse (1,88 m), qui signe au RC Lens et atteint le Graal en raflant son premier titre de champion de France en 1998, à quoi s’ajoute une finale de coupe de France.

L'Angleterre le veut après ses belles performances dans le Nord et ce sont les Hammers de West Ham qui remportent la mise. Le rêve du joueur se réalise et « MVF » livre de superbes matchs outre-Manche. Cependant, l'Olympique Lyonnais veut le faire revenir en France et arrive à le convaincre. Il fera partie des vainqueurs de la Coupe de la Ligue 2001 et du premier titre de champion de France de l’OL en 2002. Il sera ensuite prêté a Manchester City pour la saison 2002-2003.

Son parcours en sélection est aussi imposant que lui, avec deux participations en Coupe du monde (1994 et 2002) et deux Coupes d'Afrique des Nations en 2000 et 2002. Le 26 juin 2003, durant la Coupe des confédérations organisée en France, le Cameroun affronte la Colombie en demi-finale sur le terrain du stade de Gerland. À la 72e minute, Marc-Vivien Foé s'écroule, terrassé par un malaise cardiaque. La terrible nouvelle est confirmée 45 minutes plus tard : Marc-Vivien Foé nous a quittés. Mais pas complètement car :

La nuit n’est jamais complète.

Il y a toujours, puisque je le dis,

Puisque je l’affirme,

Au bout du chagrin

Une fenêtre ouverte,

Une fenêtre éclairée,

Il y a toujours un rêve qui veille,

Désir à combler, faim à satisfaire,

Un cœur généreux,

Une main tendue, une main ouverte,

Des yeux attentifs,

Une vie, la vie à se partager.

La nuit n’est jamais complète.

Paul Eluard

Marc-Vivien Foé, Lion indomptable à jamais

L’hommage de Manchester City

Nous pensons à lui, à ses anciens coéquipiers, à ceux qui l’ont côtoyé et à ses proches, en espérant que son fils Marc « Scott », frappé par ce départ soudain, retrouve le droit chemin de la sérénité.

Dors bien, Marc-Vivien.

Suivez-nous sur Facebook