Header Social Gones
Comment la Ligue des Champions fait du bien à l’OL
12MAR

Comment la Ligue des Champions fait du bien à l’OL

Suite à l’élimination du Paris Saint-Germain, devenu la « risée de l’Europe », face à Chelsea la semaine passée, l’Olympique lyonnais est désormais le dernier club français encore en lice en Ligue des Champions pour cette saison 2018-2019. Et, qu’on se le dise, si la route est encore longue pour envisager de succéder au Real Madrid, vainqueur l’an passé, l’espoir est permis. En tout cas, contrairement aux Parisiens qui pleurent de rage et de frustration depuis mercredi, l’équipe lyonnaise n’aura pas à rougir de son parcours même si son aventure européenne se termine la semaine prochaine. Car son parcours lui a déjà apporté beaucoup, tant sur le plan moral que sur le plan financier.

Comment la Ligue des Champions fait du bien à l’OL

Photo par Philippe, CC BY 2.0 - Légende : Les supporters lyonnais sont là !

Une équipe et une communauté reboostée

Force est de constater que, cette année, l’Olympique lyonnais assure à peu près sur tous les fronts. Actuellement troisième de Ligue 1 derrière le LOSC et le PSG, l’OL est aussi qualifié pour la demi-finale de la Coupe de France, qui se jouera contre Rennes début avril. Au-delà d’être la dernière équipe française toujours en course en Ligue des Champions, les Lyonnais affichent donc un bon bilan temporaire pour cette saison 2018-2019. Et ce même si l’équipe n’est pas forcément celle qui fait le plus rêver les passionnés de ballon rond.

En effet, l’Olympique lyonnais est arrivé en huitième de finale de la Ligue des Champions sans grand triomphe, après avoir enchaîné les matchs nuls contre Hoffenheim, Chaktar et Manchester City. Et c’est encore un nul qui a conclu la rencontre entre Barcelone et Lyon au Groupama Stadium le 19 février dernier. Pas de victoire donc, mais pas de but encaissé non plus, ce qui donne à l’équipe française des raisons d’y croire pour le match retour qui se jouera ce 13 mars. Sur le papier, l'avantage va clairement à Barcelone.

Sans aucun doute, les parieurs voteront certainement pour une victoire de Barcelone lors du match retour de la Ligue des champions mercredi prochain, avec une équipe espagnole riche en stars qui a su s’imposer par deux fois face au Real ces derniers jours et qui jouera face à son public dans son stade si mythique. L’ogre espagnol va redoubler d’efforts pour s’imposer, et pas sûre que quiconque puisse y résister. Pour autant, l’OL ne compte rien lâcher, et ça force le respect.

Comment la Ligue des Champions fait du bien à l’OL

Photo par Guillaume Baviere, CC BY 2.0 - Légende : Les Gones, toujours présents !

Au total, pas moins de 4 000 Lyonnais se rendront mercredi soir au Camp Nou pour voir les joueurs de Bruno Genesio tenter de sortir le Barça de la Ligue des Champions. Tout est possible, un seul but suffit, à condition de n’en prendre aucun. Ils feront en grande partie le déplacement en car, preuve que la distance n’est pas de taille à ébranler leur fierté et leur espoir. Si les Gones ont déjà pris leurs dispositions pour assister à ce qui s’annonce être le match de l’année, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, espère bien que ce sont tous les Français qui seront derrière l’équipe pour son huitième de finale. « Nous étions tous derrière Paris et ça n’a pas suffi, donc il faudra effectivement beaucoup de soutien », a-t-il ainsi déclaré. Reste à savoir si son message a été entendu.

Un succès financier

Si l’aventure de l’OL venait à se terminer mercredi soir face au Barça, la déception et la tristesse seront certainement au rendez-vous. Mais les Lyonnais n’auront pas pour autant tout perdu, loin de là. En février dernier, OL Groupe, la holding dont dépend l’Olympique lyonnais, a annoncé avoir vu ses bénéfices tripler lors du deuxième semestre 2018, achevé fin décembre. Dans les faits, le bénéfice net réalisé est passé de 5,8 millions à 14,8 millions d’euros. Si le club s’est si bien porté, c’est grâce à l’effet Ligue des Champions, avec des droits télé UEFA et des revenus issus de la billetterie. Sans aucun doute, le premier semestre 2019 connaîtra le même effet, avec un match contre Barcelone qui a su captiver les foules.

Et, qu’on se le dise, les ambitions de l’OL ne s’arrêtent pas là : le club affirme désormais vouloir réintégrer le top 20 des clubs européens d’ici 2024, et ce sur le papier comme sur le terrain. Rendez-vous mercredi soir pour savoir si l’OL rêve au-dessus de ses moyens ou si le club se donne les moyens de réaliser ses rêves !

 

Suivez-nous sur Facebook