Header Social Gones
Strasbourg - OL : Strass’bourg et paillettes
09MAR
  • Publié le 09/03/2019 à 11:07 par Abonné

Strasbourg - OL : Strass’bourg et paillettes

Avant d’affronter le FC Barcelone mercredi en huitième de finale retour de la Ligue des champions dans un match que tout le monde attend, l’Olympique Lyonnais pose ses valises ce samedi après-midi en terres alsaciennes. Un préambule aux allures nettement moins pimpantes et grandiloquentes que l’antre catalane, mais qui vaut tout de même son pesant d’or au niveau comptable. Si si, on vous explique !

L’Olympique Lyonnais

Qu’il est difficile en ce moment pour l’OL de suivre le rythme effréné imposé par Lille au « sommet » de la Ligue 1 ! Il va falloir s’accrocher côté lyonnais pour venir titiller le club nordiste de Christophe Galtier au cœur de cette deuxième partie de saison. Le moindre faux pas supplémentaire pourrait rendre la tâche quasi insurmontable. Cependant, il y a de quoi être positif. Malgré la récente déconvenue monégasque, l’OL offre un visage plutôt séduisant ces derniers temps. Les 5 pions collés à Toulouse le week-end dernier l’attestent. Oui, Lyon va mieux : un jeu globalement plus assuré, une spontanéité retrouvée… Le retour de blessure de notre messi(e) (on était obligé de la faire, mille excuses) Nabil Fekir y est évidemment pour quelque chose. Alors, amis strasbourgeois, pitié, ne mettez pas trop le pied !

À cet égard, Bruno Genesio aura sans doute la bonne idée de faire tourner l’effectif et d’éviter ainsi un engagement relatif dans la bataille de la part de certains joueurs, forcément déjà tournés vers LE match de l’année… Diop, Tousard, Cornet, pour ne citer qu’eux, devraient profiter de l’occasion pour réapparaître dans le onze. Terrier pourrait également retrouver ses copains et gambader allègrement dans son ancien jardin.

Le Racing Club de Strasbourg

Supposément plus faible que l’OL, le Racing Club de Strasbourg émarge à ce jour à une très honorable 9e place en Ligue 1. Prodiguant un football total pour le moins alléchant, Strasbourg dispose notamment de la 5e meilleure attaque du championnat derrière le quatuor Paris-Lille-Lyon-Marseille, avec 41 buts au compteur s’il vous plaît ! Trois revers et aucune victoire sur les cinq derniers matchs de championnat viennent tout de même assombrir le tableau alsacien. Mais pas de quoi baisser la garde, on connaît le penchant lyonnais pour relancer les clubs à la peine…

Lala Land

En affichant à mi-saison 6 passes décisives en L1, ce qui fait de lui le numéro un à son poste dans les 5 grands championnats européens, Kenny Lala est le joueur à suivre côté RCSA. Latéral droit moderne, polyvalent, fin techniquement et déjà 4 fois buteur, il est le symbole d’une équipe sans complexe et talentueuse.

L’arbitre

C’est Jérôme Miguelgorry qui sera au sifflet en cet fin d’après-midi. L’Aquitain a arbitré deux fois l’OL cette saison en L1, deux fois à l’extérieur pour autant de victoires : 3-0 à Dijon en septembre et 1-0 à Amiens fin janvier.

Antoine Lex