Header Social Gones
OL - Monaco : le Rocher, marchepied vers les sommets
15DEC

OL - Monaco : le Rocher, marchepied vers les sommets

Qualifié en huitièmes de finale de la Ligue des champions, l’OL doit renouer avec le succès en championnat face à un adversaire en difficulté (21h00, Canal +), au risque de voir les surprenants Lillois creuser un écart conséquent.

L’Olympique Lyonnais

Sept ans. Durant sept longues années, les supporters rhodaniens n’ont pas connu la joie d’une qualification pour la phase à élimination directe de la plus prestigieuse des compétitions. Si la performance des hommes de Bruno Genesio est ainsi notable, elle ne doit pas pour autant faire oublier les difficultés récurrentes qu’ils rencontrent dans ce faible championnat de France. Perturbé par moults reports, ce dernier voit les Lyonnais figurer au pied du podium derrière un solide Montpellier et un Lille transformé. De fait, il apparaît capital de renouer avec la victoire dix jours après la déconvenue subie à Décines face au Stade Rennais.

Pour ce faire, « Pep » Genesio et son staff pourront compter sur un effectif quasiment au complet, aucun nouvel absent n’étant à déplorer depuis le nul obtenu mercredi du côté de Kiev. Rafael (opéré et absent près de 3 mois), Maxwel Cornet et le néo international malgache, Jérémy Morel, ne seront cependant toujours pas de la partie dimanche soir. Pour venir à bout de l’octuple champion de France, le tacticien olympien devrait reconduire son onze dans le désormais traditionnel système à trois défenseurs en maintenant une bonne partie, si ce n’est la totalité, des hommes ayant débuté face au Chaktior.

La compo probable (en 3-4-1-2) : Lopes - Denayer, Marcelo, Marçal - Tete (ou Dubois), Aouar, Ndombélé, Mendy – Fekir - Memphis, Dembélé (ou Traoré)

L’AS Monaco

En annonçant le départ de Leonardo Jardim au début de l’automne, la direction du club de la Principauté a mis fin à l’ère du succès et confirmé l’entrée dans celle de la galère. Le novice qu’est Thierry Henry a, en effet, récupéré un effectif jeune, inexpérimenté et particulièrement fragile, comme le prouve le taux de remplissage très important de l’infirmerie qui contraste avec celui du stade Louis II. À la lutte avec les Guingamp, Caen et autres Amiens et Dijon, les Monégasques (re)découvrent les joies du bas de tableau et se déplacent dans l’Est lyonnais avec autant de certitudes et de confiance qu’un Marseillais perdu à Chypre. Autant dire, pas des masses.

Néanmoins, les coéquipiers de Radamel Falcao peuvent trouver quelques motifs d’espoirs dans leurs performances récentes puisqu’ils ont remporté leurs deux derniers matchs loin du palais du Prince Albert, à Caen, puis à Amiens. Si la tâche s’annonce toute autre face à un membre du top 16 européen, il est de coutume dans le Rhône de relancer les formations en difficulté, le Lyonnais étant particulièrement accueillant. Méfiance donc, ce Rocher est difficile à franchir…

L’arbitre

C’est le désormais célèbre Clément Turpin qui sera chargé de faire régner l’ordre sur la pelouse du Parc OL pour ce match de clôture de la 18e journée de Ligue 1. International depuis maintenant plusieurs saisons, le natif d’Oulins (Eure-et-Loir) est un habitué des « chocs » du dimanche soir. À noter que c’est un autre arbitre expérimenté qui sera en charge de l’arbitrage vidéo en la personne de Ruddy Buquet.