Header Social Gones
Lille - OL : museler la bête noire
30NOV

Lille - OL : museler la bête noire

Horaire indigne (samedi 17h) pour ce choc au sommet entre le 2e et le 4e de Ligue 1 qu’un seul point sépare au classement, mais vrai gros test pour l’Olympique Lyonnais qui doit enchaîner face aux Dogues pour se préparer des fêtes de fin d’année bien emmitouflé entre le leader parisien et le reste de la meute.

L’Olympique Lyonnais

Auréolés de leur bon match face à City et malgré la frustration du résultat nul – mais on commence à avoir l’habitude – les hommes de Bruno Genesio sont priés de ne pas se relâcher demain en fin d’après-midi. Et ce n’est pas gagné d’avance. L’horaire, déjà, n’augure pas forcément d’une performance de haut vol ; l’adversaire, ensuite, va leur donner du fil à retordre car ce Lille-là n’a plus grand-chose à voir avec l’équipe en perdition de la saison dernière. Surtout, nul n’est censé ignorer, entre Rhône et Saône, que le Dogue nordiste n’a vraiment « pas une gueule de porte-bonheur », comme dirait Schwarzi dans Predator.

En 44 matchs de championnat à Lille, l’OL ne s’est en effet imposé que… 8 fois depuis 1952. La dernière victoire lyonnaise chez les Dogues remonte à pile deux ans et le seul but du match était l’œuvre de l’homme en forme actuellement côté rhodanien : Maxwel Cornet. Reste qu’il va falloir tirer fort sur la laisse pour ne pas se laisser croquer les mollets par les locaux. À cet égard, il sera intéressant de voir si coach Bruno poursuit avec son 3-5-2 (et ses avatars, le plus défensif 5-3-2 et le plus téméraire 3-4-3) ou s’il repasse à quatre derrière, sachant que Morel est de retour de suspension. On notera que Dubois est toujours absent du groupe, tout comme Rafael, qui vient d’écoper de 3 matchs.

Le Lille OSC

Le LOSC n’a pas gagné depuis un mois (1-0 à Caen, le 27 octobre) et c’est justement ce qui nous inquiète quand on sait la faculté des Lyonnais à relancer les équipes au point mort... Les Nordistes seront d’autant plus motivés par ce « match de gala » qu’une victoire leur permettrait de reprendre la 2e place en attendant le résultat de Montpellier. Invaincu au stade Pierre-Mauroy depuis 10 matchs en L1, Christophe Galtier affectionne le 4-2-3-1 qui lui avait notamment permis d’étriller les Marseillais 3-0 ou de ne s’incliner que d’un but au Parc des Princes, il y a trois semaines. Devant, Lille pourra compter sur Pépé et Bamba (déjà 15 buts à eux deux), mais aussi sur un certain Loïc Rémy.

L’arbitre

Benoît Bastien a été choisi pour arbitrer cet autre « olympico ». Le Lorrain n’a pas encore croisé la route de l’OL cette saison, mais il était au sifflet pour la victoire lilloise face à Nantes (2-1), lors de la 6e journée.

Suivez-nous sur Facebook