Header Social Gones
PSG - OL (5-0) : ahouch !
09OCT

PSG - OL (5-0) : ahouch !

Retour sur la correction de dimanche soir. Bruno Genesio a tenté plusieurs paris, mais le seul Paris qui a marché au final, c’est celui d’en face.

Une humiliation. Neuvième journée de Ligue 1. L’Olympique se déplaçait dans l’antre parisienne. Une grosse affiche en perspective, un PSG qui a tout gagné à ce jour en L1 face à un l’OL capable de se sublimer dans les grands matchs. Sur le pré, Bruno Genesio repart sur le 4-4-1-1 de City, mais change le casting.

Le début de match est des plus compliqués pour les Lyonnais avec la sortie de Nabil Fekir sur blessure au bout de 5 minutes. Dans la foulée, sur un ballon en profondeur, Anthony Lopes sort bien loin de ses cages et vient faucher dans la surface de réparation un Mbappé plus rapide que tout le monde. Neymar ne se fait pas prier et convertit le penalty (1-0, 9e). La soirée s’annonce longue.

Après que la VAR a ignoré une faute de main de Di Maria dans sa surface, Kimpembé prend un carton rouge direct sur un tacle peu conventionnel avec l’aide de la même VAR. L’OL se retrouve à 11 contre 10 et on se dit que le match est relancé. En supériorité numérique, les visiteurs parviennent à se procurer de nombreuses occasions, mais l’attaque lyonnaise a encore du mal à concrétiser ses opportunités, à l’image de Cornet, entré à la 6e et ressorti à la 78e.

Sur un contre parisien, Lucas Tousart effleure Mbappé qui s’écroule et engendre un second jaune pour le Gone du Nord. Faute ridicule de Tousart qui doit savoir se contenir. Genesio qualifiera cette erreur de « défaut de jeunesse ».

La seconde période, qui commence donc à 10 contre 10, est catastrophique pour Lyon : une défense espacée, aucune couverture de la profondeur, ce qui profite à Mbappé, auteur d’un improbable quadruplé. L’OL s’en tire finalement plutôt bien compte tenu des deux ou trois face-à-face remportés par Anthony Lopes.

Constat alarmiste : 5-0, une correction, un score fleuve pour une équipe en dessous de tout. Une analyse plus profonde est inutile tant le manque d’envie et le respect du blason étaient ailleurs.

Suivez-nous sur Facebook