Header Social Gones
Manchester City - OL (1-2) : un OL des grands soirs
20SEP

Manchester City - OL (1-2) : un OL des grands soirs

Alors que Sonny Anderson fêtait son anniversaire en ce jour de Ligue des champions, l’Olympique Lyonnais lui a certainement rendu hommage de la meilleure des manières. Une équipe transformée s’est imposée face à l’ogre bleu de Manchester.

L’OL est arrivé à l’Etihad Stadium sans trop d’espoir, tout comme leurs supporters, avec comme principal objectif de ne pas se faire ridiculiser sur la scène européenne.

Quarante-cinq minutes de haute voltige

En début de première période, l’OL montre une très belle agressivité dans les duels et sort un gros pressing. Mais rapidement, les Anglais vont réussir à se mettre en place et devenir dangereux devant le but d’Anthony Lopes. Le Français Aymeric Laporte touche notamment le poteau sur une tête très excentrée. Malgré cette domination bleue, les Lyonnais bataillent, à l’image des deux milieux de terrain Ndombélé et Aouar. À la 26e, ils vont même réussir à trouver la faille sur un centre du capitaine Nabil Fekir et une frappe de Maxwel Cornet, qui prend Ederson à contre-pied.

Mais les Lyonnais ne vont pas s’arrêter là ! Après une formidable récupération au milieu du terrain, « capitaine Nabil » accélère et plante une magnifique frappe croisée ras du sol pour permettre aux Gones de mener 2-0 ! Est-ce un rêve ? En tout cas, les Lyonnais rentrent aux vestiaires avec ce net avantage.

Un deuxième acte plus compliqué

En seconde période, les joueurs de l’autre Pep, Guardiola (suspendu et remplacé sur le banc par Arteta), reviennent avec de nouvelles intentions. Les Lyonnais jouent très bas pour essayer d’assurer le score et ne pas trop se découvrir. Mais sur une formidable contre-attaque, Memphis est trouvé par Ndombélé dans la profondeur et plante une frappe surpuissante qui termine sur le poteau ! Cette frappe aurait pu être le tournant du match, mais c’était avant l’entrée de Leroy Sané à la 55e. Remplaçant en début de match, l’Allemand affiche une technique et une vitesse qui vont faire très mal aux visiteurs. Il va d’ailleurs déborder sur la gauche dix minutes plus tard et offrir une magnifique « passe dé’ » à l’ancien Monégasque Bernardo Silva, qui trompe Lopes.

Les Rhodaniens, qui ne vont cesser de se faire dominer pendant les 20 dernières minutes, n’arrivent alors plus à se procurer la moindre occasion. Repliée dans son camp, l’équipe va défendre avec beaucoup de générosité pour maintenir ce score jusqu’au bout. Un match référence pour l’Olympique Lyonnais, qui réussit à s’imposer en terre mancunienne, ce que très peu de clubs français ont fait (pour ne pas citer le PSG). Une bonne nouvelle avant d’affronter Marseille dans quatre jours et d’essayer de se relancer en championnat.

Suivez-nous sur Facebook