Header Social Gones
On dirait le Sud. Ou quand le coach nîmois Bernard Blaquart se venge sur Tolisso…
07SEP

On dirait le Sud. Ou quand le coach nîmois Bernard Blaquart se venge sur Tolisso…

Quelle mouche a piqué le natif de la douce contrée de Charente ? Dans le Midi Libre, l’entraîneur des « crocos » nîmois s’en prend indirectement à l’ancien milieu de l’OL, Corentin Tolisso, qui n’avait assurément rien demandé à personne. Motif du courroux de l’entraîneur : les 5 matchs de suspension infligés à son joueur, Téji Savanier, après sa faute sur le Parisien Mbappé qui a, quant à lui, écopé de 3 matchs pour avoir bousculé le Nîmois au tacle un peu trop rugueux.

 « C'est une totale injustice ! Le petit club est sanctionné après une campagne des médias nationaux pour faire de Nîmes un club de méchants, a dénoncé l’entraîneur du promu. Combien de matchs auraient dû prendre dans ce cas Corentin Tolisso il y a deux ans ? Au moins 25 matchs... » s’est emporté M. Blaquart, qui n’aura pas perdu de temps avant de prendre modèle sur le voisin sudiste et de gémir sur l’arbitrage sur fond de théorie du complot. Quitte à s’en prendre à un joueur – et par ricochet – à un club – qui n’avaient rien à voir à l’affaire.

Rappelons que « Coco », qui s’était excusé et avait amende honorable, avait pris deux matchs dans le contexte toujours houleux du derby.

Gageons que ces jérémiades nîmoises, au moins aussi précoces que les vendanges dans le Languedoc, sauront donner un petit supplément de motivation à nos Gones, le week-end du 20 octobre, pour la réception des Gardois. D’ici là, il paraît que la musique adoucit les mœurs…

Suivez-nous sur Facebook