Header Social Gones
Conférence de presse de mercredi : les trois jours du con d’or
28AUG

Conférence de presse de mercredi : les trois jours du con d’or

Entre départs quasiment actés (Mariano), rumeurs de transfert fluctuantes (Cornet) et arrivées incertaines (un remplaçant aux deux joueurs suscités, voire un défenseur central « capé » qui a pris des allures d’Arlésienne), comment interpréter le rendez-vous de demain autrement que comme une nouvelle pirouette contredisant ce qu’il reste d’ambition ?

Le président Jean-Michel Aulas, le coach Bruno Genesio et le défenseur central Marcelo donneront une conférence de presse, demain mercredi à 15h30, pour annoncer la prolongation d’un an du Brésilien, et sans doute, s’agissant de « JMA », clarifier la situation sur cette fin de mercato estival. La démarche n’est pas banale, une simple prolongation n’imposant pas, habituellement, de mobiliser la presse. C’est pourquoi il faut sans doute s’attendre à une mise au point sur les dossiers brûlants du moment.

Si Mariano Diaz n’est pas encore au Real, on voit mal le Dominicain rester dans le Rhône alors qu’il est probablement déjà parti « dans sa tête » et que la perspective de faire banquette à l’OL, après avoir été titulaire l’an passé, ne l’incitera pas à s’éterniser dans le Formidable Outil. Annoncé à Dortmund et Séville (avant que les Andalous ne penchent pour Mariano – mauvaise pioche, le Real ayant fait jouer sa clause prioritaire), Maxwel Cornet est toujours à Lyon et rien ne dit qu’il sera vendu malgré ses envies de départ, à lui aussi. D’abord, l’échéance du 31 août approche, et ensuite, le produit de la vente des Geubbels, Maolida, Mateta et consorts – près de 100 M€, si l’on inclut Mariano – est déjà conséquent, si bien qu’il n’y a aucune urgence à vendre encore, sauf à faire péché de gourmandise. Il n’est d’ailleurs pas dit que Jordan Ferri, « bon soldat » depuis des années, quitte le navire lyonnais. Il faut souhaiter en revanche que le prêt de Mapou Yanga-Mbiwa à Bursaspor soit officialisé demain. Oui, un simple prêt. Mapou est exemplaire, mais c’est le sparadrap du capitaine Haddock…

Côté arrivées, les promesses présidentielles ont, pour l’instant, accouché d’une souris. Point de mondialiste à Lyon, le défenseur belge Jason Denayer n’ayant pas fait le voyage en Russie, et les rumeurs offensives diverses de ces derniers jours (Martial, Nicolas Pépé, Moussa Dembélé, Ziyech, Dolberg, etc.) dépendant largement des possibles départs évoqués plus haut. Si Mariano rejoint la capitale espagnole, une arrivée est tout de même à prévoir aux avant-postes. Et il faut espérer qu’elle sera belle.

Enfin, le gros chantier du défenseur central de classe mondiale est resté en plan. Les derniers optimistes, Candides patentés, veulent encore croire en Rubén Dias. Certes, rien n’est impossible en football : la clause fixée à 60 M€ ne constitue pas pour autant un prix de vente figé, Benfica n’est pas encore en LDC, loin de là (match retour au PAOK demain soir, 1-1 à l’aller), et le club lisboète se trouve actuellement dans une tempête sur fond d’accusations de corruption qui risque de ne pas arranger ses finances. Mais ce mercredi après-midi, on risque d’être plus proche d’une autocongratulation présidentielle sur le mode « Fekir, meilleure recrue de l’été » et « Denayer n’était pas un plan B » que d’autre chose. Le supporter lyonnais le sait, qui a l’habitude d’être pris pour un consommateur imbécile, et il en est, comme souvent, rendu à se raccrocher à de maigres branches, en espérant qu’elles ne cassent pas dans les trois jours qui viennent…

Suivez-nous sur Facebook