Header Social Gones
Reims - OL : Tops et Flops
17AUG

Reims - OL : Tops et Flops

Déjà un début de crise à l’OL avec 50 % de défaites ? Penchons-nous sur les (rares) Tops et les (nombreux) Flops de ce match à Reims.

Tops :

Ndombélé : Dans un match aussi indigeste, la notion de « top » est à prendre avec de grosses pincettes. Disons que Tanguy s’est beaucoup démené et a montré un peu plus mordant que son voisin Aouar, méconnaissable et sorti en deuxième période.

Mendy : Toujours présent sur son aile gauche, le latéral a hélas trop peu centré dans la forêt de défenseurs rémois, privant Mariano que quelques bouts d’occasion. Défensivement, pas trop inquiété. Oui ce n’est pas énorme mais on vous avait prévenu…

Traoré : Dans le sillage du match contre Amiens, « Berto » a tenté (beaucoup), gâché (un peu), mais il ne s’est pas résigné et a toujours cherché la faille, quitte à répéter souvent sa spéciale « Je fais mine d’aller près de la ligne de corner pour revenir à l’intérieur et trouver un coéquipier, voire trouver quelqu’un pour combiner si par bonheur les planètes sont alignées ». Memphis a tenté aussi, lui qui sait rallumer la lumière mieux que personne, mais comme indiqué ci-dessous, il n’était pas dans les meilleures dispositions.

Flops :

Genesio : Une compo de départ en 4-3-3 avec Memphis à gauche, et non en meneur derrière 2 AC. Pourquoi ? Parce que les choix de Bruno sont comme la mort : inéluctables. Et parfois absurdes. Le pire étant sans doute d’avoir conservé ce schéma au retour des vestiaires alors que le SDR menait au score, puis d’avoir basculé sur un 4-2-3-1 pas plus efficace… « On a manqué de spontanéité et de verticalité », dit-il. Disons que la verticalité, avec une seule pointe, sans réel meneur si ce n’est un Aouar amorphe, c’était un peu compliqué. Et le « U » marche tellement bien…

Morel : Une prestation de haut vol pour l’ex-futur Rennais (vont-ils faire réellement une offre après une telle performance ?), souvent pris de vitesse et passif sur le but de Reims. Il a peut-être la tête ailleurs. On peut souhaiter que le reste de son enveloppe corporelle suive rapidement, en attendant un DC titulaire plus rassurant…

Mariano : 1 seul tir et 0 cadré pour « l’ex-futur-éventuel-possible-faut voir » attaquant du Real qui a traversé ce match comme un fantôme avant de céder sa place à Terrier. À sa décharge, très peu de mouvement aux avant-postes et une défense adverse ultra vigilante et ultra regroupée. Pas l’idéal pour notre flèche dominicaine qui a en plus trouvé le moyen de se gêner avec Marcelo sur une occasion de la tête. Bémol plus inquiétant : 5 matchs de suite sans marquer en L1. Pas sûr que Lopetegui se manifeste tout de suite…

Suivez-nous sur Facebook