Header Social Gones
Chelsea-OL (0-0) : dans l’ombre de Fekir
09AUG

Chelsea-OL (0-0) : dans l’ombre de Fekir

Accroché par les Londoniens au terme d’un match vaillant perdu seulement aux tirs au but, l’OL a aligné mardi soir une équipe qui ressemble fort à son onze type. De retour à l’entraînement, Nabil Fekir n’a pas joué, mais on s’en fiche : il reste (pour l'instant). Espérons maintenant qu’il n’aura pas… le blues.

La dernière grosse affiche estivale des Lyonnais a un peu accouché d’une souris. Rien de déshonorant cependant tant l’opposition était de qualité, entre les Willian (titulaire), Kante, Hazard et autre Giroud (tous trois entrés en seconde période). Surtout, et comme on l’a vu cet été, l’OL a su se créer des occasions même avec peu de ballons, et sans un arbitrage « maison » digne de celui de l’Inter Milan, deux penalties coup sur coup auraient dû être sifflés en faveur des Gones. Qu’à cela ne tienne. De retour sur le pré, Anthony Lopes a assuré (énorme arrêt à la 46e sur un coup franc de Willian) et le raté de Diop aux tirs au but est anecdotique.

Chelsea-OL (0-0) : dans l’ombre de Fekir

Ce qu’il faut retenir de ce périple outre-Manche, c’est que la menace qui pesait encore mardi sur un transfert du capitaine lyonnais Nabil Fekir dans l’ancien club de Michael Essien (60 M€ proposés alors que l’OL en demandait 80) s’est dissipée ce jeudi 18h avec la fermeture du mercato anglais (dans le sens des achats). Sauf rebondissement, Jean-Michel Aulas va pouvoir vendre aux supporters lyonnais la prolongation du numéro 18 comme la première des deux recrues du mondial qu’il avait annoncées.

Reste à savoir s’il y en aura bien une deuxième, les pistes colombienne (Mina, chipé ce jeudi par Everton), mexicaine (Herrera, toujours à Porto, voir ci-dessous), belge (Dendoncker, qui préfère apparemment jouer le maintien en PL avec le promu Wolverhampton que la C1 à Lyon), voire croate (Badelj, recruté depuis par la Lazio) n’étant plus guère d’actualité. Reste les « paris jeunes », comme Ruben Dias (Benfica, qui risque de le prolonger – mais est-ce un coup de bluff des Lisboètes ?), Lucas Verissimo (Santos), Harold Moukoudi (Le Havre), Rodrigo Caio (Sao Paulo) ou Diego Lainez (Club América). Sera-ce suffisant pour la Ligue des champions, notamment en ce qui concerne les défenseurs centraux, sachant que l’expérience est primordiale au plus haut niveau ? Un paramètre qui pourrait nous ramener au compatriote de Marcelo, le Brésilien Dede (29 ans), toujours à Cruzeiro et « monstrueux » hier contre Flamengo

Suivez-nous sur Facebook