Header Social Gones
Un Benfica-OL à bien négocier…
01AUG

Un Benfica-OL à bien négocier…

Premier des trois matchs estampillés « International Champions’ Cup » pour l’OL, ce soir, dans le sud du Portugal. Maxence Caqueret et Yassin Fekir, notamment, sont restés à Lyon. En attendant que Rúben Dias les y rejoigne ?

Avant l’Inter Milan et Chelsea, voici un premier adversaire de prestige sur les coups de 22h00 pour l’Olympique lyonnais qui affronte Benfica du côté de Faro pour le compte de l’ICC, donc, mais aussi de la « coupe Eusebio » organisée chaque été par les Aigles portugais.

Un cinquième match de préparation (bilan actuel : 2V-1N-1D) aux accents un peu plus officiels où les Gones chercheront à élever leur niveau de jeu et à afficher plus de constance que contre Wolfsbourg et Huddersfield. Le coup d’envoi de la L1, c’est dans 10 jours seulement. En coulisse, les rumeurs qui envoient le défenseur central Rúben Dias (plutôt que Yerry Mina ?) à Lyon vont bon train. Peut-être une réponse dès ce soir, comme le laissent entendre certains médias portugais. Il semble en tout cas que R. Dias sera bien présent.

Si l’adversaire reste prestigieux et costaud (2-2 contre Dortmund la semaine dernière, puis 1-1 contre la Juve dimanche dans le New Jersey), il y a, comme nous le rappelle le site de l’OL, un air de malédiction des Templiers sur ce Benfica depuis le début des années 1960 et les deux C1 remportées coup sur coup par Eusebio et consorts. Viré en dépit d’un palmarès presque aussi riche que le trésor sur lequel louchait Philippe le Bel, Béla Guttmann avait, tel un Jacques de Molay du ballon rond, maudit pour 100 ans le club lisboète. Force est de constater que sa prophétie a porté ses fruits puisque, depuis 1963, le SLB a disputé pas moins de 8 finales européenne sans en gagner une seule. L’OL ne peut pas en dire autant, mais tentera tout de même de rafler le trophée symbolique proposé ce soir…

Suivez-nous sur Facebook