Header Social Gones
Coup d'éclairage sur Amine Gouiri, le prématuré
23OCT
  • Publié le 23/10/2017 à 19:58 par Charlie D

Coup d'éclairage sur Amine Gouiri, le prématuré

Le 4 octobre dernier, le Guardian a dévoilé la liste des soixante meilleurs joueurs de la génération née en l’an 2000. Une liste dans laquelle on retrouve deux Français : le Parisien Yacine Adli et le Lyonnais Amine Gouiri. Zoom sur le phénomène rhodanien.

C’est le 10 septembre 2016 que les supporters lyonnais le découvrent. Amine Gouiri, qui apparaît ce jour-là pour la première fois dans le groupe professionnel à seulement seize ans, assiste impuissant à la première défaite de l’Olympique Lyonnais au Groupama Stadium depuis les tribunes. L’international tricolore évolue depuis avec l’équipe réserve de Lyon en National 2 où il a déjà disputé quatre matchs pour deux réalisations cette saison. En parallèle, le natif de Bourgoin-Jallieu s’entraîne régulièrement au sein du groupe pro et espère rapidement faire ses débuts professionnels avec son club formateur.

Le nouveau Benzema ?

 

 

Cyrille Dolce, qui a vu passer de nombreux Lyonnais comme Lacazette, Martial ou encore Benzema, n’hésite pas à le comparer à ce dernier : « Dans sa facilité, ses déplacements et son sens du jeu, il me rappelle Karim de manière assez flagrante ». Armand Garrido, qui a également entraîner Amine Gouiri, dresse un bilan légèrement différent mais tout aussi élogieux : « On va dire qu’il peut avoir un petit quelque chose (de Benzema). Mais ils n’ont pas les mêmes qualités. Benzema, c’est un joueur qui profite plus des espaces. Amine joue plus proche de la surface. Karim est un joueur qui a un volume très important par rapport à Amine ».

Gouiri présente des caractéristiques qui peuvent faire de lui le futur de l’Olympique Lyonnais comme poursuit Armand Garrido : « Amine, c’est un garçon qui a des qualités exceptionnelles pour son âge. Des qualités de puissance, de vitesse, de frappe. C’est un buteur. Il aime le but. C’est un garçon qui, aux abords de la surface, peut être très efficace. C’est un vrai buteur ».

« Ça me plairait bien de suivre la trajectoire de Karim Benzema, avouait le principal intéressé à France Football en mai. On me compare souvent à lui, à moi de l’imiter. Mais je trace mon chemin de mon côté, sans aucune pression ». Il a maintenant les clés en main pour suivre les traces du Madrilène.

Un parcours international remarqué

 

Coup d'éclairage sur Amine Gouiri, le prématuré

Avec déjà 28 buts marqués en autant de matchs depuis l’équipe de France U16, Amine Gouiri a la confiance du sélectionneur Lionel Rouxel. En février dernier, sa prestation contre la Belgique marque les esprits à quelques mois de l’Euro U17. En effet, le Lyonnais inscrit un quintuplé plein de classe qui permet aux siens de l’emporter 5-1. Amine Gouri est revenu sur cette prestation : « Ça a fait beaucoup de bruit, notamment sur les réseaux sociaux. J'ai reçu beaucoup de messages. Ça m'a surtout donné envie de travailler encore plus ». L’équipe de France U17 échoue finalement en quart de finale de l’Euro U17 face à l’Espagne, futur vainqueur de la compétition. Gouiri en termine meilleur buteur avec neuf buts en cinq matchs, une performance jamais réalisée dans cette épreuve.

L’aventure entre Amine Gouiri et les Bleuets continuait ce mois-ci avec la Coupe du Monde U17. Après un début de compétition réussi puisqu’elle a fini invaincue de son groupe, l’équipe de France retrouvait l’Espagne le 17 octobre dernier en huitième de finale. Malheureusement, les Tricolores n’ont pas réussi à renverser la Roja et se sont inclinés une nouvelle fois 2-1 en concédant un pénalty à la dernière seconde. Mais Amine Gouiri a une nouvelle fois signé des performances remarquées avec cinq buts (actuel meilleur buteur de la compétition) et deux passes décisives, ce qui n’a pas manqué de taper dans l’œil de plusieurs cadors européens.

À l'OL, pour combien de temps ?

Celui qui a signé un contrat stagiaire anticipé en juillet dernier est convoité par les meilleurs clubs d’Europe. Le Paris Saint-Germain serait sur ses traces tout comme… le Real Madrid. Les Merengues, qui souhaitent préparer le futur, ont déjà un œil sur la pépite lyonnaise. Après avoir recruté Benzema en 2009, le Real Madrid pourrait donc revenir chiper l’un des plus grands espoirs de l’Olympique Lyonnais. Outre les intérêts du PSG et du club aux douze C1, le jeune gone serait également suivi de très près par Arsenal et l’AC Milan selon certains médias.

Rien ne laisse cependant présager que Jean-Michel Aulas laissera partir sa pépite dès maintenant. Après la construction du stade et les départs des nombreux joueurs formés au club, le président de l’OL rêve de voir une génération reprendre le pouvoir dans la capitale des Gaules et son « formidable outil ».

Suivez-nous sur Facebook