Header Social Gones
Gone un jour : Steve Marlet
29MAY
  • Publié le 29/05/2018 à 13:11 par Zakarie

Gone un jour : Steve Marlet

Retour sur l’ancien attaquant lyonnais, coéquipier de Sonny Anderson aux avant-postes juste avant que l’OL ne prenne son envol décisif et n’exerce une domination sans partage sur le championnat de France.

Saison 2000-2001, 7e journée d'un championnat de D1 (il ne deviendra la Ligue 1 qu’à l’été 2002) qui a couronné pour la septième fois l'AS Monaco. Un match entre nos Gones et le Racing Club de Lens, entraîné par Rolland Courbis, se déroule au stade de Gerland. Le RC Lens est, avant ce match, en tête des 18 équipes du championnat. L'Olympique Lyonnais remporte l’affrontement 3-0 et cependant, ce n'est pas ce score qui a fait de cet OL-RCL un classique pour bon nombre de supporters.

À l'intersaison précédente, un joueur natif de Pithiviers, dans le Loiret, qui a été formé au Red Star où il a commencé avant de jouer avec l'emblématique Guy Roux à Auxerre, arrive au club : c’est Steve Marlet. Ce dernier a marqué les esprits en terre bourguignonne et il compte bien progresser encore en rejoignant le deuxième du précédent exercice. Il débute comme remplaçant de Tony Vairelles pendant plusieurs matchs et inscrit son premier but en tour préliminaire de Ligue des champions contre l'Inter Bratislava.

Vous vous demandez sans doute quel est le rapport entre Steve et le match contre Lens, n'est-ce pas ? Après quatre nuls, dont un dans le derby, une victoire contre Troyes et une défaite contre Bastia, les hommes de Jacques Santini n’ont pas bien lancé leur saison. À la 53e minute, la légende brésilienne Sonny Anderson ouvre le score, puis à la 61e, Steve Marlet double la mise. Et alors ? me direz-vous. La réponse vient à la 86e minute : Eric Deflandre, défenseur droit, s'introduit dans la moitié de terrain lensoise et centre vers Steve Marlet qui reprend instantanément du pied gauche.

Après une deuxième place derrière le FC Nantes, la première coupe de la Ligue gagnée par le club contre l'AS Monaco et quelques beaux exploits en Ligue des champions (la victoire contre le Bayern, juste magique), la saison de l'OL  se termine tranquillement, sauf pour quelques joueurs dont Steve Marlet, qui étrenne la même année sa carrière en Équipe de France. Il sera d’ailleurs sélectionné pour la coupe des Confédérations 2001 en Corée du Sud et au Japon, organisateurs du mondial 2002. Notre Steve national marquera contre les locaux sud-coréens en ouverture de la compétition et sera titulaire lors de la finale remportée contre l’autre pays hôte, le Japon.

Il commence la saison suivante sous les couleurs lyonnaises avant de s'envoler vers d'autres cieux pour 18 millions d'euros, une belle somme à l'époque. Il retrouvera notamment à Fulham Steed Malbranque et Louis Saha, avant de rejoindre l'OM, où il ne jouera pas énormément. Il s’envolera ensuite pour Wolfsbourg, puis Lorient, avant de finir à Aubervilliers. Il est actuellement directeur sportif du Red Star, qui vient de monter en Ligue 2. Félicitations à eux ! Plus de 15 ans ont passé, mais Steve n’a pas changé...

Suivez-nous sur Facebook