Header Social Gones
OL-Troyes (3-0) : Lyon maintient son infernale cadence !
07MAY

OL-Troyes (3-0) : Lyon maintient son infernale cadence !

Les Gones ont obtenu un précieux succès (3-0) au Groupama Stadium face à l'ESTAC. Une huitième victoire d'affilée qui leur permet de conserver leur fauteuil de dauphin malgré l'incessante pression monégasque et marseillaise.

Devant un stade bien garni, l'OL se devait de maintenir ses distances avec ses poursuivants. Le faux-pas était interdit face à une formation troyenne en pleine lutte pour sa survie. Les Lyonnais démarraient donc la rencontre dans un désormais « classique » 4-4-2 en losange, duquel Mariano était à nouveau éjecté.

Le début de partie était très timide de la part des Rhodaniens. Du ronronnement pendant une bonne demi-heure avant que Bertrand Traoré ne vienne astucieusement dévier une reprise de volée de Houssem Aouar (1-0, 28e).

Proche du doublé quelques minutes plus tard, l'international burkinabé ne manquait pas le coche en reprenant de la tête un magnifique centre de Mendy (2-0, 35e). Treizième but de la saison pour le jeune attaquant arrivé l'été dernier en provenance de l'Ajax. Le stade pouvait enfin se réveiller sous un magnifique soleil venu éclairé la capitale des Gaules.

En seconde période, Lyon se relâchait et Mathieu Gorgelin voyait (enfin) le danger s'approcher de ses buts. Vigilant sur un tir de Niane (66e), le gardien remplaçant sortait le grand jeu en détournant in extremis un superbe coup-franc de Azamoun (75e). L'OL pliait mais ne rompait pas. Mieux, les rouge et bleu inscrivaient un but en contre grâce à Maxwell Cornet, entré en jeu quelques minutes auparavant (3-0, 88e). La messe était dite pour des Troyens courageux mais trop imprécis en contre.

Avec ce huitième succès consécutif, les Gones se rapprochent d'un record vieux de douze ans (9 victoires consécutives entre août et octobre 2006) et conservent leur seconde place. Un statut de dauphin que Monégasques et Marseillais entendent bien convoiter jusqu'au bout. À deux rencontres de la fin, impossible de savoir qui terminera sur le podium. Une chose est sûre, cependant : l'OL a son destin en main.

Rendez-vous samedi prochain à la Meinau pour l'avant-dernier acte d'une saison à bien (et vite) terminer. Et à vite oublier ?

OL-Troyes (3-0) : Lyon maintient son infernale cadence !

L’analyse de @ThomasMcho :

Suivez-nous sur Facebook