Header Social Gones
Dijon-OL (2-5) : l'OL enchaîne avec brio en Bourgogne !
23APR

Dijon-OL (2-5) : l'OL enchaîne avec brio en Bourgogne !

Dans une rencontre animée, les Gones ont ramené une victoire spectaculaire (2-5) du stade Gaston-Gérard. Trois points cruciaux dans une course à la Ligue des champions toujours plus intense...

Cette 34e journée constituait un nouveau test dans la lutte pour le podium. L'objectif était double pour l'OL : mettre la pression sur l'OM et Monaco tout en évitant le piège dijonnais, tendu par une formation surprenante cette saison. Les Rhodaniens ne mettaient que quelques minutes à ouvrir la marque grâce à l'inévitable Memphis Depay (0-1, 4e).

Les Bourguignons réclamaient ensuite une main assez évidente de Rafael mais l'arbitre ne sifflait pas, à raison au vu du ralenti. S’il maîtrisait son sujet, Lyon se faisait tout de même surprendre sur une belle frappe lointaine de Sliti (1-1, 25e). Le rapport de force s'équilibrait peu à peu, bien que Baptiste Reynet ait dû s’en remettre à son poteau pour repousser l’échéance sur une frappe de Fékir (45e).

La seconde période partait sur un rythme effréné et Aouar redonnait l'avantage aux rouge et bleu en poussant Rosier à marquer contre son propre camp (1-2, 50e), avant que Nabil Fékir ne conclût superbement un numéro de soliste (1-3, 53e).

Résultat d’une erreur de jeunesse et de naïveté, les démons lyonnais ressurgissaient quelques minutes après ce but du break : suite à une perte de balle idiote de Mendy, le DFCO réduisait l'écart grâce à un deuxième but de Sliti (2-3, 55e). Les locaux reprenaient espoir, mais l'arbitre M. Schneider douchait leurs ambitions en leur refusant un penalty assez évident à l'heure du jeu pour une faute grossière de Rafael sur Saïd. Les Gones ne se gênaient pas pour plier l'affaire en contre par deux fois, grâce à la dixième réalisation de la saison de Bertrand Traoré (2-4, 77e), avant que Cornet ne vienne corser l’addition (2-5, 82e).

Chanceux ou pas, les Lyonnais ont ramené une victoire précieuse dans un week-end marqué par la victoire étincelante de Marseille (5-1) face à Lille et la surprenant défaite de Monaco (3-1) à Guingamp. Les calculs sont simples : l'OL et l'OM reviennent à un point de la seconde place, à seulement quatre rencontres de la fin de saison. Le duel des Olympiques se transforme donc en combat à trois pour la place de dauphin du Paris SG, sacré champion de France la semaine passée. Quatre matchs, quatre finales pour tout gagner ou tout perdre.

L'analyse statistique de @ThomasMcho : https://www.youtube.com/watch?v=lV4-5yT26HU

Suivez-nous sur Facebook