Header Social Gones
Memphis Depay : le bonheur est dans l'axe
17APR

Memphis Depay : le bonheur est dans l'axe

Suite à l'interview exclusive de Fernando Marçal (entre autres) par Le Foot Lyon qui a sorti un nouveau magazine fin février dernier, l'ancien Guingampais s'est livré et a avoué qu'il n'était pas simple de jouer avec Memphis Depay.

Bien qu’il soit très en jambes depuis plusieurs semaines grâce à son efficacité offensive, que ce soit en tant que passeur ou en tant que en finisseur, Memphis Depay n'est pourtant pas facile à gérer selon Fernando Marçal : « Moi je suis là pour aider le joueur qui est devant moi. Ce n’est pas facile de jouer avec Memphis, mais c’est aussi pour ça que c’est un excellent joueur. Il est différent, il faut qu’on accepte et qu’on comprenne que c’est un joueur capable d’être décisif, comme il l’a fait contre Paris quand il nous a permis de gagner ce match ».

Le Brésilien lui autorise malgré cela ses écarts car il réussit toujours à sauver l'OL par des coups de génie comme face au PSG (victoire 2-1 à la 90' + 5) ou à l’OM, contrairement au début de saison où le Néerlandais réalisait des dribbles souvent inutiles et à rallonge, ce qui pouvait agacer un grand nombre de supporters et ses coéquipiers.

Cette métamorphose au retour de la trêve internationale s'explique par son changement de poste, qui lui permet de fournir un peu moins d'efforts défensifs et de compter ses courses : « Depuis que je suis à l’OL, j’ai joué côté gauche, mais cela me demandait beaucoup, comme à Bertrand Traoré cette saison, de défendre et de courir autant. Je l’ai dit, j’étais venu pour apporter plus offensivement. Je comprenais ce que me demandait l’entraîneur, je l’acceptais, mais je disais que je n’étais pas à ma meilleure place. Je pensais que l’OL avait acheté le mauvais joueur. À mon retour de sélection fin mars où j’ai joué dans l’axe, il y a donc eu ce changement, et je pense que c’est bon pour moi, et pour l’équipe. Je pense que mon vrai poste, c’est numéro 10. » (Source : OLTV).

De plus, les relations avec Mariano Diaz se sont améliorées : « Au début, je vais être honnête, il n’y avait pas vraiment de connexion avec Mariano, qui a un style très différent du mien. Il a des statistiques impressionnantes, il est décisif dans la surface, mais il s’est adapté. Moi j’aime aussi beaucoup servir un partenaire s’il est mieux placé que moi. Notre connexion est meilleure aujourd’hui en tout cas. » (Source : OLTV).

Pourvu que ça dure, au moins jusqu’à la 38e journée...

 

Suivez-nous sur Facebook