Header Social Gones
OL-Toulouse : pas de blague dans la course au podium
01APR
  • Publié le 01/04/2018 à 16:34 par Arthur T

OL-Toulouse : pas de blague dans la course au podium

L’OL sans Mariano Diaz ni Nabil Fekir reçoit Toulouse pour le compte de la 31ème journée de ligue 1 ce dimanche à 21h00. L’occasion pour les Lyonnais de maintenir les Marseillais sous pression, eux qui se sont imposés face à Dijon.

L’Olympique Lyonnais

La fin de la trêve internationale rime avec le retour de notre belle et chère Ligue 1. Il y a deux semaines, la course à la 3e place a été relancée suite à la victoire de l’OL dans les derniers instants au Vélodrome (2-3). Les Lyonnais sont en effet revenus à 2 petits points du podium. Le podium, c’est bien la seule et dernière chose qui pourrait sauver les meubles de cette piètre saison (une de plus). Les hommes de Bruno Genesio n’ont donc plus droit à l’erreur. Certes, ils ont un calendrier plus facile, sachant que les Marseillais se sont imposé ce week end, mais avant de regarder les résultats de l’OM (qui continue se surperformer contre les « petits », il va falloir glaner un maximum de points. Ce qui implique, Pâques oblige, d’arrêter enfin de marcher sur des œufs défensivement, voire de servir au public de Décines d’indigestes omelettes.

Depuis le début de cette saison en dents de scie, les Gones ont beaucoup de mal face aux équipes de bas de tableau. S’il préfère laisser le ballon à ses adversaires en se contentant de contrer, ce dimanche soir face à Toulouse (21h), l’OL devra faire le jeu. Le fait de recevoir pourrait avantager les protégés de JMA, mais paradoxalement, ils ont plus de facilité à prendre des points à l’extérieur qu’à domicile (26 points à domicile en 14 matchs, 31 points à l’extérieur en 16 matchs). Dans tous les cas, ils devront encore faire sans leur capitaine, Nabil Fekir, toujours convalescent suite à son arthroscopie au genou avant la trêve. S’y ajoute l’absence de Mariano, suspendu. Ce sera l’occasion de voir à la pointe de l’attaque, soit un jeune du centre de formation (Maolida, Gouiri ?), soit plus probablement Maxwel Cornet. Et pourquoi pas Memphis ? Aligné en pointe aux côtés de Babel et buteur avec les Pays-Bas contre le Portugal, lundi dernier à Genève (3-0), le Tatoué néerlandais sera attendu après son doublé il y a un an contre le TFC, dont un but d’anthologie.

Le TFC

Les Toulousains, très mal installés à la 17e place avec seulement 1 point d’avance sur les Troyens, 18es, et 2 sur les Lillois, tristes avant-derniers, restent à la portée des Lyonnais. Un point ramené de la capitale des Gaules serait un bon résultat pour les Violets, à qui les grosses écuries de la L1 réussissent toutefois plutôt bien. Récemment, les hommes de Debève ont ainsi tenu tête aux Marseillais en s’inclinant dans les derniers instants (1-2). Deux semaines plus tôt, ils avaient réussi à arracher le nul contre les joueurs de la Principauté, et encore quinze jours avant, une courte défaite 1-0 avait sanctionné leur match solide contre les Parisiens. Ce match est donc primordial pour les deux clubs. Les objectifs ne sont pas les mêmes, mais ils sont tout aussi importants.

L’arbitre

C’est Benoît Bastien qui sera au sifflet de cet OL-TFC. Le Lorrain a déjà arbitré quatre fois les Lyonnais cette saison en L1, pour deux victoires (OL-Monaco 3-2 et OL-OM 2-0), un nul (Montpellier-OL 1-1) et une défaite (Monaco-OL 3-2). Il n’a croisé la route des Toulousains qu’une fois, lors de la 23e journée : les Haut-Garonnais s’étaient imposés à domicile 1-0 face à Troyes.

Suivez-nous sur Facebook