Header Social Gones
OL - Caen : pour un rebond et une revanche face aux vikings
11MAR

OL - Caen : pour un rebond et une revanche face aux vikings

En difficulté en championnat, l’OL doit à tout prix s’imposer ce dimanche (17h00) sous peine de dire adieu aux places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions.

L’Olympique Lyonnais

C’est dans un contexte tendu et délicat que l’OL aborde cette 29e journée de L1. En grand danger avec seulement 3 points pris sur 18 possibles, les Lyonnais sont sous pression et tout autre résultat qu’une victoire pourrait condamner le club olympien à se contenter, pour la deuxième saison consécutive, de la Ligue Europa. Et ce n’est pas la courte victoire face au CSKA Moscou qui a rendu le sourire aux suiveurs rhodaniens : la communication du club comme de Jean-Michel Aulas agace et a poussé les médias à boycotter la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, passant ainsi sous silence l’actualité de l’OL avant la réception du Stade Malherbe de Caen.

De plus, le manque de remise en question et l’autosatisfaction permanente du staff comme de la direction inquiètent et n’ont pas de quoi rendre optimistes les supporters. D’autant que sur le terrain, les prestations médiocres s’enchaînent. Les Gones sont toujours aussi faibles face aux blocs regroupés et terriblement stériles au moment de faire la différence dans les 30 derniers mètres, la faute à un manque de mouvement, d’inspiration et de simplicité. Le but encaissé dans l’Hérault le week-end dernier a révélé une absence de cohérence dans les phases de transition, et confirmé les difficultés de l’OL version Bruno Genesio à être une équipe :

OL - Caen : pour un rebond et une revanche face aux vikings OL - Caen : pour un rebond et une revanche face aux vikings OL - Caen : pour un rebond et une revanche face aux vikings

L’ancien adjoint et ami de Rémi Garde sera une nouvelle fois privé de son capitaine, Nabil Fekir, mais pourra compter sur Mouctar Diakhaby et Rafael, déjà présents dans le groupe qui s’est déplacé en Russie en milieu de semaine. Sans surprise, « Pep » devrait organiser son équipe en 4-3-3 avec Aouar et Ndombélé pour organiser le jeu, il devrait également poursuivre le turn-over entre les latéraux.

Compo probable : Lopes ; Rafael-Marcelo-Morel-Mendy ; Tousart-Ndombélé-Aouar ; Cornet-Mariano-Memphis

Le Stade Malherbe de Caen

Les hommes de Patrice Garande vont se déplacer à Décines avec un capital confiance élevé et un léger avantage psychologique, eux qui ont sorti les coéquipiers d’Anthony Lopes de la Coupe de France, il y a dix jours. Une qualification pour le dernier carré de la plus vieille compétition hexagonale qui a été suivie d’une victoire (2-0) face au Racing Club de Strasbourg du futur gone Martin Terrier. Ainsi, les Malherbistes pointent actuellement à la 12e place du classement avec 7 points d’avance sur le barragiste et 6 de retard sur les places européennes. La rencontre de ce dimanche devrait ainsi définir l’enjeu de la fin de saison caennaise, à savoir le maintien ou le fol espoir d’une qualification pour la C3.

Les Normands devront sûrement faire sans Damien Da Silva, mais pourront compter sur le joueur prêté par l’AS Monaco, Youssef Aït-Bennasser, absent lors du match de Coupe de France. La semaine dernière, face aux Strasbourgeois de Thierry Laurey, Patrice Garande avait opté pour un 3-5-2 se transformant en 5-3-2 lors des phases défensives. Une organisation idéale pour subir et ressortir vite avec une forte densité dans l’axe et deux « pistons » dans les couloirs. Une incertitude existe dans le domaine offensif entre la recrue Enzo Crivelli et le Croate Ivan Santini.

L’arbitre

C’est notre cher ami, Clément Turpin, qui sera chargé de faire respecter la loi pour cette opposition entre Lyonnais et Caennais. Arbitre international, le natif d’Oulins (non, pas la ville frontalière de la capitale des Gaules, on vous voit venir les Marseillais) a officié lors du choc des huitièmes de finale de la Ligue Europa opposant le Milan de Gennaro Gattuso aux Gunners d’Arsène Wenger. Cette saison, il a arbitré trois matchs des Gones, à savoir OL-Bordeaux au mois d’août, le derby historique du mois de novembre, ainsi que la dernière victoire lyonnaise en championnat le 21 janvier dernier contre le PSG. À noter qu’il a distribué un carton rouge lors de chacune de ces rencontres, les trois seuls qu’il a dégainés cette saison dans l’élite.

Suivez-nous sur Facebook