Header Social Gones
FCGB-OL (3-1) : L'OL manque le coche
28JAN

FCGB-OL (3-1) : L'OL manque le coche

Les lyonnais ont loupé l'occasion de distancer leurs poursuivants en s'inclinant 3-1 face aux Girondins de Bordeaux.

Fort de leur succès de prestige face à Paris et Monaco dans la semaine, ainsi que de leur impressionnant capital de sept succès consécutifs à l'extérieur en championnat, les gones se rendaient au Matmut Atlantique avec le statut de favori.

Cependant, le 4-3-3 de Bruno Genesio n'a jamais vraiment réussi à entrer dans la partie, pire, la formation lyonnaise a sombré en première période. Gustavo Poyet, nouveau coach des Marines et blanc, avait demandé à ses joueurs "du caractère", il a été servi.  Sur un contre d'école c'est tout d'abord Nicolas de Preville qui a ouvert le score du pied gauche (22ème) avant que le soliste brésilien Malcolm n'obtienne et transforme un pénalty sur une faute inexistante de Jérémy Morel (27ème).

A la peine dans tous les compartiments du jeu les rhodaniens s'en sont remis à un coup de tête vainqueur de Marcelo sur corner (44ème) pour reprendre espoir avant la pause :2-1. Une rébellion de courte durée puisque quelques secondes plus tard Anthony Lopes fut logiquement sanctionné par l'arbitre pour une faute inexplicable dans sa surface. Rebelote, et cette fois-ci c'est Laborde qui trompe le portier lyonnais (45ème+2).

FCGB-OL (3-1) : L'OL manque le coche

Apathiques et bousculés durant 45 minutes les gones sont revenus de la pause avec de meilleures intentions, de nouveaux joueurs (remplacement de Tousart et Rafael par Memphis et Tete) et un passage en 4-2-3-1.

C'est seulement sur coups de pied arrêtés que les rouges et bleus se sont montrés dangereux, obligeant ainsi Benoît Costil à s'employer pour repousser les rares tentatives de Depay (73ème et 77ème). En fin de rencontre, Lyon frôlait la correctionnelle après une belle tentative de l'impressionnant Meïté (84ème) mais les deux équipes en restaient là.

L'OL pourra donc regretter un criant manque de caractère, fatal dans ce duel décisif en Aquitaine. Seule consolation du weekend, Lyon conserve sa place de dauphin après le nul arraché par Monaco au Vélodrome (2-2).

Suivez-nous sur Facebook