Header Social Gones
Les Bleues au ralenti
21JAN

Les Bleues au ralenti

Les coéquipières de Wendie Renard ont enchaîné hier un troisième match consécutif sans victoire face à l’Italie.

La fête promettait d’être belle au Stade Vélodrome hier pour cette confrontation franco-italienne à la saveur toujours particulière. D’autant plus que l’ex idole de la Plaine des jeux de Gerland, Louisa Necib, a donné le coup d’envoi fictif sous l’ovation des plusieurs milliers de spectateurs présents, elle qui est issue de la cité phocéenne.

Côté terrain, six Lyonnaises étaient alignées d’entrée par Corinne Diacre à savoir Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Griedge Mbock, Amel Majri, la capitaine Amandine Henry ainsi qu’Eugénie Le Sommer positionnée (et bridée ?) sur le flanc gauche de l’attaque tricolore. Et ce sont bien les protégées de Jean-Michel Aulas qui ont animé cette rencontre. Dès la 7ème minute, la « meilleure gardienne du monde » a parfaitement imité le gardien des Bleus,  Hugo Lloris, en offrant littéralement l’ouverture du score aux Italiennes après un dégagement complètement raté qui faisait lui-même suite à un contrôle plus qu’hasardeux. Heureusement à peine 10 minutes plus tard, Henry décochait une superbe frappe et égalisait avec l’aide du poteau droit de la gardienne transalpine. Si les Françaises ont largement dominé la suite des débats, elles ne parvinrent pas à faire la différence face à des Italiennes agressives, parfois plus que de raison.

Finalement c’est sur ce score de parité que s’est achevé cette trêve internationale qui aura encore mis en lumière les mêmes défauts et les mêmes lacunes qui poursuivent cette sélection depuis plusieurs mois. Il reste encore beaucoup de boulot au staff de Corinne Diacre avant d’espérer monter sur le toit du monde dans 1 an et demi.

Suivez-nous sur Facebook